Get Adobe Flash player

Route Carthagène : jour 1, 150 nautiques, 6 noeuds.

Dinghy passage parcouru et île-capitale Bonacca visitée, nous pouvons quitter Guanaja sans regrets et faire route sur Cartagena en Colombie. Nous partons pour 700 milles de mer, soit un peu plus de 6 jours à 5 nœuds de vitesse moyenne. Kicco appréhende la longueur, Eliott affute son stylo Bic et sort sont livret de prises sur lequel il n’a pas inscrit une seule ligne depuis notre retour à l’eau salée, à tel point que ça le fait flipper : ne serait-ce pas le câble ou le moulinet qui pose problème ? Keliane est loin d’imaginer que sa maison va bouger pendant près d’une semaine, mais en fait, elle s’en moque.

Dès la côte dégagée, nous trouvons le vent annoncé, ni plus, ni moins que 15 nœuds de secteur ouest qui nous permettent de nous déhaler à plus de 6 milles par heure.

Pendant que le bateau dévale la houle, les révisions d’anglais vont bon train, malgré les grains parfois pluvieux et toujours ventés qui perturbent l’apprentissage, quand ce n’est pas une coryphene de quelques kilos qui décide de sauter dans notre frigo.

À la tombée de la nuit nous avons bien avancé et le vent ne faiblit pas bien au contraire, nous approchons la pointe du Nord-Est du Honduras et subissons déjà l’effet du relief avec des pointes à 25 nœuds et une vitesse propre qui grimpe parfois à 14 ! À ce rythme, le Temps pour Atteindre l’Arrivée se réduit à 3 jours, mais ne rêvons pas, la route est encore longue et la météo variable.

Dans la nuit, quelques beaux arc-en-ciels lunaires accompagnent Orion et la Grande Ourse pour égayer la veille avant que la lune ne disparaisse, toute d’orange vêtue, chassée par le soleil qui ne tardera pas désormais.

Les commentaires sont fermés.