Get Adobe Flash player

Montagne Pelée !

Ce dimanche, Boris part avec Thomas, le papa de Louis, un autre coureur métropolitain, escalader la tristement célèbre Montagne Pelée.

Il rejoignent Morne Rouge via Saint Pierre en voiture, voiture qu’ils garent au premier refuge.
Puis, c’est l’ascension à un bon rythme. Ils escaladent la caldeira, montent et redescendent à de maintes reprises cumulant près de 1000 mètres de dénivelé positif. Ils escaladent de gros blocs de lave, projetés là avec une puissance inouïe, montent de raides escaliers, s’écorchent mains et genoux à plat ventre sur la roche humide.

Au bout du chemin, au centre de la caldeira, le cône du Chinois à 1395 mètres ; imposant, tourmenté, magnifique, grandiose… Tout n’est que brume, brouillard et crevasses, ils s’égarent mais retrouvent rapidement le sécurisant sentier balisé !

Le mot « éclaircie » reprend ici son sens premier et il faut se jeter sur l’appareil photo pour réussir à immortaliser un bout de mer ou un rayon de soleil.
L’escalade ne fût pas veine et au sommet, une trouée leur permet d’apercevoir à la fois l’Atlantique et la Mer des Caraïbes.

Les commentaires sont fermés.