Get Adobe Flash player

I – De Saint-Martin à SXM via Trinidad(6 mois)

1er jour
Nous partons en avion à destination de Saint-Martin. Dans l’avion nous avions un jeu vidéo.
Nous sommes arrivé à Saint-Martin, il fait très très chaud, mais nous arrivons à nous habituer. Nous avons enfin vu le catamaran. Il est grand. Je m’attendais à ce que la peinture des coques soit bleu turquoise, mais en fait elles sont noires.
Ca me change de Loustic Super Sonic.


2ème Jour
Nous nous sommes baignés.
Maman et Eliott ont été piqués par une méduse.
Kéliane est tombé du lit.



3ème jour
Nous avons vu : un geko, frégates des Caraïbes, oiseaux des Caraïbes, crabes des Caraïbes…

4ème jour
Nous nous sommes baignés et nous avons vu une étoile de mer. Eliott, Papa et moi sommes montés sur une bouée-trampoline ; nous avons fait des sauts.

5ème jour
Eliott et moi avons vu une méduse et surfé des vagues à la nage.

6ème jour
Plongée, nous avons vu des poissons de couleur jaune, noire, blanche, transparente et bleue.
Nous avons vu une raie Manta, un petit crabe et une araignée. On rajoute une grande murène.

Par la suite nous sommes partis de Saint-Martin pour Saint-Kitts.
Nous réparons la drisse de grand-voile et c’est reparti pour un petit tour.

On a le droit à une grosse tempête. Après la tempête, une île en vue.
C’est là que nous voyons Montserrat. Nous ne nous sommes pas arrêtés, mais nous l’avons très bien observé :
Un volcan en activité.
En dessous une ville détruite par le volcan.



Le soir, épuisé, nous arrivons en Guadeloupe. Il nous faut passer la « rivière salée », nous ne la passons pas le jour même, alors nous nous arrêtons à Port Saint Louis.

Sur le pont à deux heures du matin, nous passons le pont à 4h30.

A la sortie de la Guadeloupe, Les Saintes nous attendent. Aux Saintes, récif corallien.

Après c’est Saint-Pierre, nous faisons étape pour dormir. Toujours en Martinique, nous arrivons à la petite anse d’Arlet ; avant Fort de France où nous n’avons pas fait étape. A la petite anse d’Arlet : récifs coralliens.



Bienvenue au Marin.
A la baie des Anglais c’est optimist et randonnée pour toute la famille.
Nous revenons au Marin pour faire des provisions et acheter un peu de matériel (masque de plongée et poulpe violet-bleu brillant-blanc-transparent de pêche).





En route pour Sainte-Lucia, Eliott nous pêche le repas de ce soir et pour deux-trois jours. Au menu : barracuda. Nous allons à l’île aux pigeons.





Marigot Bay : attaque de boy-boat, buveurs de bière, vendeurs de fruits, pirogues, bateaux, tout se mélange. Le soir à terre, un boy-boat coupe des noix de coco et nous apprend à faire des poissons en feuille de palmier et pour finir le tout nous jouons avec la corde suspendue au cocotier.

A l’Anse La Raye, nous nous arrêtons le soir pour participer à la Fish Fest. Nous décidons de partir demain midi. Le matin trois garçons viennent jouer avec nous sur une planche.


Nous poursuivons notre route vers l’Anse des Cochons. Là un boy-boat, Michel, vient nous amarrer à une bouée.
Ici aussi il y a des attaques de boy-boat, ils vendent tous les mêmes choses au même prix mais prétendent que les leurs sont meilleures. Nous allons faire du snorkeling, c’est magnifique. Les perroquets, les bourses et les poisson-coffres nagent dans tous les sens.
À la plage, le boy-boat Michel réussit à nous vendre deux noix de coco pour 10$, c’est assez cher. Comme prévu, papa rentre pour payer le boy-boat(qui sent bien l’alcool) et celui-ci dit que c’est 20$ au lieu de 10 !

Souffrière Bay nous attend alors, en y allant nous croisons un banc de dauphins et une grosse tortue.
Jonas nous attache à une bouée et réclame 20$. Papa va chez le douanier qui lui demandent de convertir un PC français en anglais… d’où vient ce PC ?
Nous restons à la bouée une demi-heure, mais la bouée est peu sûre et nous partons du coté ouest de la baie proche du « trou du diable ».
Le soir, plus personne, deux personnes viennent nous agresser réclamant 30$ pour la demi-heure d’amarrage à la bouée. Sûrement des copains de Jonas.
Après un moment de bataille, pour 30$, Régis nous vient en aide. A peine rencontré, il est déjà un très bon ami. Lui aussi il a eu des problèmes et quand il a entendu le son monter, il est immédiatement venu. Pour le remercier nous l’invitons à prendre un ty’ punch, puis deux, puis trois. Pour nous c’est grenadine.
Nous quittons Sainte-Lucia pour un bon moment, à cause de l’agressivité des boy-boat et de Jonas.

Barracuda encore une fois.

Saint-Vincent nous attend, nous pêchons trois dorades coryphènes. La nuit à Cumberland, quelqu’un se fait voler son annexe. Nous partons donc de Saint Vincent pour Béquia et pêchons une dorade au passage.



Le lendemain nous allons à la plage pour faire un peu de plongée. Papa, Kéliane et moi allons visiter la grotte en bout de plage pendant qu’Eliott et maman font une plongée magnifique.

Le jour suivant, c’est balade, nous mangeons à Pizza Hut (local), les pizza sont très bonnes. Par l’annonce de maman et Eliott, papa ne peut résister à plonger avec Eliott.

Nous prenons le taxi à 9h pour aller au Turtle Sanctuary. Tortues malades, petites, grandes, moyennes, il y a toutes les tailles.
Quand nous sommes rentrés je suis allé faire de la plongé avec Eliott et maman.
Demain Eliott nous pêchera un rémora qui fera le tour du safran puis s’accrochera à la coque.
Pris par la branchie, nous plongeons pour le libérer : maman plonge la première puis je plonge en deuxième suivi d’Eliott. Maman arrive à défaire le tour et nous forçons un peu, le rémora est enfin libre !




Nous partons tôt pour FriendShip Bay, nous plongeons sur la barrière coraillienne.

Nous allons décrocher l’annexe quand une raie manta passe sous le ponton !


Toujours à Béquia, nous mangeons à Pizza Hut avant de partir pour Petit Nevis. Forêt de coraux, pierres volcaniques et pas la trace d’un os de baleine, l’île est magnifique et la plongée aussi.

Une nuit mouvementée à Petit Nevis et une partie de Monopoly, nous partons pour Béquia et en chemin nous pêchons un vivaneau oreilles noires.



Après deux jours à Béquia, nous partons aux Tobagos Cays : langoustes et toutes sortes de poissons. Le lendemain la journée est animée : Eliott et maman partent pêcher la langouste à 8 heures du matin, Kéliane fait une enchaînée de cacas durs, papa pêche une belle carangue, jette la tête à l’eau, un gros poisson porc-épique la mange. Plus tard un poisson se fait poursuivre par un baracuda, chasse qui se déroule essentiellement hors de l’eau.
Nous nous trouvons en fait sur l’île Petit-Bateau. Comme d’habitude nous partons explorer l’île.
Animaux : crabes des cocotiers énormes. Il nous faut vite rentrer, les moustiques n’arrêtent pas d’attaquer, c’est désagréable.
Le lendemain nous partons pour Baradal.
Des tortues de partout, des poissons magnifiques, c’est splendide !
A la nage jusqu’à l’île nous l’explorons. Des IGUANES de partout ! Je me plante quelques épines de cactus, pieds nus, mais ce n’est pas très grave. Le soir, en annexe, nous partons explorer Jamesby.
Demain, pour ne pas payer, il nous faut vite fuir les rangers. Très tôt le matin nous partons photographier les iguanes et les tortues de terre.



Petit Tabac sera notre prochaine destination, plongée. En passant nous pêchons notre troisième baracuda.
Nous faisons notre première recette : PAIN !
Nous partons à Union, sans passer une nuit à Petit Tabac.

C.N.E.D. ! Nous faisons du cned ! L’après-midi nous partons explorer l’île : aquarium de vaches de mer (requins dormeurs). Il y a des marchands de fruits et légumes de partout.


Quand nous rentrons à bord, Eliott nous pêche une belle carangue et une sarde.

Deuxième recette : gâteau d’ananas ; il faudra améliorer la cuisson.
Demain il y a plongée : chirurgiens, cardinaux, crabe fluorescent et mérou.
Le soir nous partons de l’autre coté de l’île à Chatham Bay ; toujours pareil, Eliott nous pêche une serran tigré.

Le lendemain, Eliott pêche un poisson de la famille des mérous, mais nous le rejetons à l’eau (trop petit).

Eliott nous pêche aussi une carangue, la dernière de Union.


Nous partons d’Union et nous observons Morpion : toute petite île ronde avec une case inhabitée au milieu.

Nous nous arrêtons à Petite-Martinique pour faire le plein d’eau et de gasoil. Nous partons pour Sandy Island. Plongée, visite de l’île etc…




Troisième recette : crêpes, Quatrième : rochers coco.


Carriacou, destination prochaine. La visite de l’île, toujours pareil : magasins, restaurants, pêcheurs, etc…


Nous rentrons au bateau et tout d’un coup, les poissons s’affolent dans tous les sens ; le gros poursuit les petits.
De l’autre coté de l’île, à Tyrell Bay, nous fêtons l’anniversaire de maman : surprises, morey…



Demain nous partirons à Saline Island pour fêter l’anniversaire d’Eliott. Nous avons prévu une chasse au trésor et de terminer la journée avec un gâteau d’anniversaire.

Arrivés à Saline Island, nous rencontrons l’équipage du Delphis et d’un monocoque. Nous passons l’après-midi à jouer avec les quatre enfants des deux équipages.



Nous partons à destination de l’île Ronde, sans aucun intérêt. Nous pêchons aussi notre quatrième barracuda.

Grenada, à Saint Georges, JE MANGE MON PREMIER MORCEAU DE BARRACUDA !
Demain nous louerons une voiture pour faire le tour de l’île.

Tout droit vers Concorde Falls, la chute d’eau est impressionnante, crabes d’eau douce et lézards bicolores. Nous visitons Dougdalson Estate, une entreprise qui fabrique des épices. Gouyave, Victoria, là nous mangeons des pizzas à notre faim. Sauteur, Grenville, Mont Qua-Qua, Annandales Falls, pour cinq Dollars nous assistons à un plongeon du haut de la montagne.



Le matin visite du jardin botanique : palmier bouteille, palmier triangle, palmier queue de poisson, palmier parapluie, palmier non-parapluie…








Papa nous dépose au Fort Georges puis rend la voiture. Nous visitons le Fort Georges et rentrons avec un nouvel appât de pêche.

Demain Eliott bataillera pour avoir une canne à pêche et un moulinet en plus, en cadeau d’anniversaire.

Nous quittons le yacht Club de Saint-Georges pour aller au sud de l’île à Prickly Bay.

DEUXIEME PARTIE

Nous rencontrons Isa et Guy que nous invitons à prendre l’apéritif.
Ils n’ont jamais péché de poisson, contrairement à nous. Nous les invitons à nouveau le lendemain.
Guy finit par acheter : du fil de nylon, une canne à pêche, un moulinet et un poulpe. Bientôt, ils partiront et pêcheront leur premier barracuda.
Nous partons à la plage plonger.
Après une affaire avec Island WaterWorld, nous repartons à Saint-Georges récupérer un moteur 15cv à la place de notre 5cv (ça nous change).

Pour achever nos dernières visites à Grenada, nous allons visiter la Rum Distillery Antoine et Belmont Estate.
Rum Distillery Antoine : c’est impressionnant, nous marchons sur des tas de cannes à sucre broyées. Une grande roue à aube sert à entraîner la broyeuse de canne. De grands récipients servent à stocker la mélasse, de l’eau avec du jus de canne à sucre. 1er récipient mixte d’eau et de jus canne, 2ème pareil avec un peu moins d’eau….
Dans des grands bacs, le jus fermente pour se transformer en alcool. Ensuite le jus passe dans des tubes, chauffés avec du bois, c’est la distillation, la transformation en rhum.
Dernière étape : dégustation.
Belmont Estate : plantation de cacao, traduit par papa en « noix de coco » ! Parcequ’ils disent « coco » qui s’écrit « cocoa ». Le système de tiroirs coulissant permet de sécher les fèves : ils mettent les fèves sur les tiroirs, quand ils fait beau ils les sortent et quand il pleut ils rentrent les tiroirs.
Mais il n’y a pas que ça, il y a en plus un restaurant, un muséum, des tablettes de chocolat, une cloche à esclaves, un botanical garden, des canons et plus surprenant : des singes et des perroquets.

Molinière Bay, Il y a des statues sous l’eau !!!

Nous retournons à Prickly Bay, pour faire notre clearance de sortie de Grenade : Customs & Immigration. Pour changer d’île.
Il faut un jour de navigation pour arriver à destination de Trinidad.
Je me réveille à 3h39 du matin, 4h47 et enfin 5h55. Ambiance : poissons volants, cargos(avec deux dauphins à l’avant), ils nous narguent.




Plus tard, nous n’aurons pas deux dauphins mais 1, 2, 3, … et enfin 30 dauphins devant notre bateau !!!! A 16h40 nous entrons à Trinidad à Chaguaramas, nous louons une voiture.

Nous faisons une balade vers Edith Falls, nous voyons : des singes (c’est la première fois que nous en voyons dans la nature), des rainettes et des crabes. La cascade est également magnifique.



Au Bird Sanctuary nous voyons un caïman, deux serpents boa des arbres, des ibis rouges, des aigrettes et des hérons.
Quelques arbres sont au début vert et de plus en plus rouge : grâce aux ibis rouges qui viennent s’y reposer.


Demain nous irons au Asa Wright Nature Center. Un restaurant-bar et de l’autre de la balustrade, des magnifiques colibris !!! Nous voyons : des colibris, des agoutis qui sont des animaux mi-rat mi-porcelet, des scorpions, des golden tigers qui sont des gros lézards noir et jaune-or, des plantes, des fruits et des fleurs magnifiques !





Le lendemain nous faisons surtout de la voiture avec une balade en fin de voyage. Papillons bleus, plages de cailloux, sources, colibris, fleuve, cailloux-outils et grosses racines d’arbre.


Demain un guide du CDA(Chaguaramas Development Authority) nous emmènera au Guasparee Caves.
Il nous montre des formes dans la grotte : une ombre de Mickael Jackson, un rocher en forme de tête de dinosaure, un rocher représentant deux amoureux enlacés l’un contre l’autre, des stalactites et des chauve-souris.
Papa se baigne dans le lac de la grotte.





Le lendemain, papa fera des grosses courses et relouera une voiture.

Journée voiture. Nous allons au marché, puis repartons les mains vides, pour Maracas Falls. Les dos d’ânes sont un peu haut, la voiture se les prend souvent. La balade est compliquée mais courte.
Elle nous mène à une magnifique cascade !!!!!


Nous allons jusqu’à passer sous le rideau d’eau.
Un zoo qui se nomme « Imperior Valley Zoo », nous y entrons et payons, la caissière d’entrée se met 20$ dans la poche. Nous voyons : un gros crocodile, deux caïmans, un tapir, deux porcs-épics, des toucans, deux paons, une bonne quarantaine de singes de diverses espèces, des lions, des animaux de ferme, des hiboux, des ibis rouges, des perroquets, des colibris, et quelques rapaces. Sans oublier, le plus gros rongeur du monde !!



































Demain la balade nous mènera au botanical garden : à peine un pied dans le jardin et nous verrons 5 écureuils ! Les arbres, les fruits, les fleurs et les plantes sont magnifiques.
Nous visitons le Military Museum, pas si intéressant, mais impressionnant.







L’ouverture du Carnaval nous attend, demain à 14h.
Que l’ouverture et déjà, c’est très impressionnant : des diables qui crachent du feu, des costumes avec des plumes, des jeux gonflables, la musique à fond, des ours, des cerfs, des indiens, un char à batterie et des gros canons. Il a y aussi des gens montés sur des échasses de 3m de haut.















Demain, c’est journée ménage, douche, lessive et Customs & Immigration. En fin de journée, nous partons à la baie juste à coté qui se nomme Scotland Bay.

Demain ce sera une journée de navigation, mais au réveil, nous découvrirons que les chauves-souris ont mangé toutes nos bananes pendant la nuit.

Nous sautons trois baies pour atterrir à Paria Falls, nous faisons la balade. En chemin nous voyons : des papillons guépards, des papillons bleus, une végétation luxuriante mais la cascade n’est pas si grande. Nous passons quatre autres baies et faisons étape pour dormir. Demain nous irons à Tobago.



A Scarbourgh bay, le « Caribbean Princess » de Port Of Spain s’est échoué. Les Customs & Immigrations ne se passent pas comme d’habitude : les bâtiments sont plus de 10 fois plus grands et l’ambiance est différente, avec des policiers à l’entrée. Au lieu de rester à Scarborough, nous allons à Pride Bay, plus tranquille. Un mois que nous ne nous sommes pas baignés, ça fait du bien, plongée+++


Nous changeons de baie pour aller à Mont Irvine Bay. Eliott et papa font du surf avec nos voisins du trimaran Alexandra.


Après une nuit mouvementée, nous décidons de changer à nouveau pour aller à Pirates Bay. Le short break est super gros. Nous essayons de prendre les vagues. Le lendemain, papa va en ville acheter deux trois trucs : première boutique, papa voit un poulpe en plastique de 30cm de long, sort et voit des danois en train de transporter un Blue Marlin de 56kg ! Ce soir nous allons visiter une jonque en se faisant de nouveaux amis.
C’est bizarre : des bambous pour bômes, des volets pour hublots, des ficelles et des poulies partout. Le bateau est gros et rond. Ils ont fabriqué des poulpes de pêche avec des canettes de bière et un ruban. Ils s’appellent Bruno et Elise. Elise peint sur du bois flottant. Nous les invitons à prendre l’apéritif. Les vagues restent grosses mais rapetissent un peu.

Nous passons Noël sur le bateau, à manger nous avons : du riz, du thon, de la langouste et une très jolie bûche de Noël ! Aujourd’hui c’est tournoi de Poker jusqu’à deux heures du matin.








Nous bougeons à l’anse Bateau en passant par London Bridge, toujours à Tobago.

Nous y rencontrons des gens habitants en Guyane, que nous invitons à bord.

Demain nous achèterons une place dans une barque avec vue sur le fond ! Nous passons sur les récifs et voyons des poissons et des coraux magnifiques : anges royaux, perroquets (princesse, feu tricolore, royal, queue jaune…), balistes (noire, grise, cabrit…), girelles (tête jaune, tête bleue…), chirurgiens (bleu, jaune, rayé et noir). A terre nous voyons un mot-mot, du coton, des pélicans et des oiseaux du paradis. Nous revenons à la baie des pirates, pour faire la clearance (formalités douanière et migratoires).












Le lendemain, nous montons vers la Martinique.

La navigation est très très dure. Les vagues passent de 30cm, 50cm, 2m, 3m à 3m50. Nous mangeons donc avec 3,5m de creux.
Puis des dauphins arrivent, par dizaines ils sautent à l’avant du bateau. En chemin, nous passons Grenada, Carriacou, Petite-Martinique, Petit-Saint-Vincent, puis vers Union, nous pêchons un petit barracuda. Tobago Cays, Mayreau, Moustique… Petit-Névis, Béquia. Le soir aborde la journée comme la lune le soleil.
19h, plat de pâtes et beaucoup de sauce verte (pesto Barilla), pas très bon pour la navigation. Je vomis donc mon repas sur la table et dort sur le canapé d’à coté. C’est dur de s’endormir, la houle est grosse et le vent souffle fort.

Le lendemain, je me réveille en croyant être en Martinique, mais nous ne sommes qu’à Sainte-Lucie. Vagues dans le dos, nous voguons vers Rodney Bay où nous nous reposons 2 jours.
1er jour : Burger King et courses.
2ème jour : achat du fil de pêche.
Le midi, nous partons vers Sainte-Anne, où nous espérons rencontrer pour la troisième fois Guy et Isabelle. Un petit grain et la navigation est repartie : 3 mètres et demi de houle comme d’hab’.

L’après-midi nous rencontrons comme prévu Guy et Isa que nous invitons à 19h pour fêter le Nouvel An. Nous mangeons et jouons au Pro Poker jusqu’à deux heures du matin. Papa gagne juste après le feu d’artifice de fin de soirée, dodo.

Demain nous irons au Marin pour faire une semaine technique, du CNED et pour recevoir des amis qui apporteront des cadeaux.

Nous partons pour la Dominique, au passage nous pêchons une coryphène de 7,5kg et à 16h30 nous arrivons en Dominique.




Un loueur de bouées nous en propose une et pendant qu’il négocie la location, laisse son moteur de 40cv à son fils qui sans tarder nous rentre dedans.
Le lendemain, nous prenons un taxi-bus à 150$US qui nous emmène à Titou Gorges Falls : la végétation est toujours luxuriante, l’eau est gelée et nous ne pouvons voir la cascade depuis la terre ferme… Pour y accéder, il faut emprunter un tunnel plein d’eau avec toit en feuilles. La cascade créé du courant descendant qui rend la cascade quasiment inaccessible à la nage et repousse contre les parois de granit.


Il nous emmène ensuite vers Trafalgar Falls, forêt tropicale, escalade de rocher et de monticules de terre et puis deux magnifiques cascades se dressent devant nous !!



Il nous emmène ensuite dans un bassin de souffre qui est chaud et très agréable. Nous rentrons en fin d’après-midi.






Le matin, nous partons vers Portsmouth, le boy-boat « Spaghetti » nous propose quelques activités.


Nous restons sur le bateau. Le lendemain, Spaghetti nous propose un petit voyage sur la rivière indienne. Voyage avec racines de palétuviers, pas de fond, mulets, gros crabes de cocotier, mangrove et un ponton pour finir.

Un ponton ?
Nous nous baladons à terre : lézards, racines, arbres.
Voilà, c’était un petit tour dans une rivière bordée de mangrove.




Nous avons prévu Fort Shirley sur la côte opposée : gros ponton pour cargos difficile d’accès, lézards, souvenirs, pentes raides panneaux et enfin : le Fort. Vue superbe, hôtel, canons, pierres, balade : crabes écrasés, geko, chemin de pierre en montée, forêt sèche, canon et PAS DE VUE ! Hummmm…. déçus ! Au retour nous achetons des maracas.






Au réveil, nous prenons un bus pour aller visiter la réserve Kalinago. Un guide nous montre :
L’histoire de son peuple caribes, les premiers habitants de l’archipel.
Des maisons traditionnelles.
Des barques de pêche et de migration.
Une danse traditionnelle à laquelle papa, maman et Petit Pierre prennent part.
Une cuisine de fabrication de galettes de manioc-noix-de coco, que nous goutons.
Une hutte communautaire réservée à l’usage des hommes.
Un filet communautaire de repos.
Un grand bassin de lessive.
Une cascade.





Demain, nos amis voudront aller aux Saintes pour passer une petite semaine, nous maintenons le rythme : plage, baignades et plongées. Eliott pêche aussi 25 carangues. Cette fois-ci, nous sommes mouillés sous le Pain de Sucre, c’est mieux. Je trouve des coraux en forme de cœurs avec lesquels je fais un château de sable.




Ce matin nous partons pour Pointe à Pitre. Je me réveille au milieu des flots, presque envie de vomir, pas très stable – nous tirons beaucoup de bords. Pour y aller, nous pêchons un thon.


A Pointe à Pitre, nous allons à la marina où nous prenons le badge des douches et celui du portail. Nous nous promenons à terre et faisons les courses, puis nous allons prendre des douches.

Le lendemain à midi nous partons avec pour destination Marie-Galante.
Arrivés dans la baie de Grand Bourg, nous mouillons, mangeons et allons nous coucher.

Aujourd’hui, nous regardons le marché aux poissons et louons une voiture pour visiter Marie-Galante.
Notre première étape est Père Labat (distillerie) : canne à sucre, fin jus, jus et bulles, lac de bulles, débris de cannes et tube à faire bouillir (distiller).







Puis nous traçons vers Gueule Grand Gouffre, qui est un trou dans la falaise vers l’eau !

Nous faisons un détour par la distillerie Bielle et son magnifique moulin à vent.


Puis direction plage la Feuillère où je tape dans une chaussure et m’ouvre le pied. Nous rentrons donc au bateau.

Aujourd’hui, nous nous baignons à la plage. Le soir, nous partons vers Saint-Pierre, en Martinique, et dormons sur la bateau, en navigation.


Le lendemain, nous passons toute la journée sur le bateau puis allons visiter une épave, mais je n’y vais pas. Ensuite, nous allons à Fort de France, mais Kéliane met un doigt dans une poulie lorsque papa roule le foc. Aie, aie, aie ! Bon, tout va bien.

Aujourd’hui, nos amis s’en vont et le lendemain, nous allons à l’Anse Mitan.



Pendant 8 jours, nous allons à la plage et nous nous baignons. Pour la quatrième fois, nous rencontrons Guy et Isabelle. Ils nous donnent une planche de Kite pour faire du wake-board. Nous prenons l’apéro avec eux.

Nous louons une voiture pour visiter le nord de la Martinique et notamment la Montagne Pelée.

Le lendemain midi, nous partons à la marina « Pointe du bout » pour faire de l’eau, puis nous allons à l’Anse à l’Âne où nous restons 3 jours. Il y a beaucoup de clapot.
1er jour : Nous allons à la plage.
2ème jour : à la place du CNED nous faisons du SPORT. L’après-midi, Eliott fait du wake-board.
3ème jour : nous allons à la plage et décidons de partir à cause du clapot et aussi de notre moteur 5chevaux qui trouve le temps long, stocké sur le tableau arrière depuis Grenade.





Ce matin nous partons à la Grande Anse d’Arlet. Nous trouvons à qui vendre le moteur. Ouf ! Nous voilà débarrassé de cette charge.
Pendant une semaine nous allons à la plage nous baigner.



Aujourd’hui nous partons vers Fort de France. Quelle surprise ! Une jonque rouge ! Bruno et Elise sûrement. Le lendemain, en allant faire les courses, nous vérifions : LAKATAO, c’est bien eux ! Nous rentrons chargez des pieds à la tête. Le lendemain, je saute le CNED et vais faire les courses en remplacement.

Nous partons à Schoelcher pour la régate de Eliott.

1ère régate, première manche 4ème, 2ème manche 1er et 3ème manche second.
L’équipe de France arrive la lendemain : Yann, Violette, Louis, Jeanne, Victoria et Alexandre. Je n’en connaissais que deux. Pendant quatre jours Eliott s’entraîne, puis c’est l’ouverture de la régate « Semaine Nautique de Scholcher ».














121

Manche 1 : 4ème minime, 1er benjamin.
Manche 2 : 2ème
Manche 3 : 1er
Jour 2 : Eliott fait OCS, BFD et 1er benjamin.
Jour 3 : pas de vent, Eliott fait 1er dans l’unique manche du jour.

L’après-midi, il y a course par équipe, Jeanne, Victoria et Violette gagnent.


Jour 4 :1,1,1 Eliott gagne la régate et une coupe.



Aujourd’hui, nous allons à la plage, et demain,nous irons à Portsmouth en Dominique.

Nous passons sous le vent de la Guadeloupe, de Montserra et atterrissons à Antigua. Les mâts des monocoques sont immense.






Nous nous baladons à terre puis allons visiter une mini-colline-fort où il y a des chèvres, des cactus, des barrières en pierres, de la végétation et deux balades !


















Aujourd’hui, nous allons à Deep Bay et pêchons, chemin faisant, deux barracudas et un thazard. Nous visitons un fort : pente rocheuse, gros rochers, maison de pierre et antenne de métal, pas de quoi en faire tout un plat.







Direction Barbuda, pendant deux jours nous allons à la plage.




Nous allons en balade, nous visitons une mangrove où je vois mes premières frégates avec la gorge rouge gonflée ! Puis nous prenons un taxi pour aller visiter des grottes.











Le lendemain, nous partons vers Saint-Martin, au passage nous pêchons six thons plus un qui lâche et un petit, une bonite mord pour finir.







Le soir, nous prenons l’apéro avec Guy, Isabelle, Loïc, Fabrice et Isabelle.




Ensuite, nous regardons comment le bateau de Guy et Isabelle fonctionne, pour nous préparer à la Heineken Regatta.

Aujourd’hui, nous faisons notre première manche avec Eliott, Guy, Boris, Fabrice et Pascal : Avant-avant-dernier. Plutôt bien pour s’être trompé de parcours. Nous erstons à Philipsburg, Eliott essaye la planche à voile, papa et moi sautons sur une bouée trampoline.

2ème manche, dernier avec un DNF (Do Not Finish) et finissons la journée en faisant des sauts du bateau. Je sais faire des sauts périlleux.

Au général nous finissons 11/12.

Aujourd’hui, nous allons à Marigot, au restaurant. Eliott, maman et moi allons nous promener.
Le lendemain, Eliott et papa vont à Philipsburg. Le soir, nous faisons un cache-cache géant dans la marina de Fort Louis avec : Xavier, Mark, Alex, Marie, Sophie, Eliott et moi.

Aujourd’hui, nous allons aux Iles Vierges et voyons des dauphins sauter.