Get Adobe Flash player

Les GlueStick by Lynnette Oostmeyer

<< Previous || Next >>

Traduction de l'article de Lynnette Oostmeyer : Jour 11 : Team Loustic, prononcé comme GlueStick (bâton de colle)

Soyons clairs : il existe des moyens plus stupides pour se rendre en Alaska.

Pour les quelques centaines de mots entre ici et quelle que soit la version de «R2AK, out», nous nous voyons suffisamment suffisants pour être utilisés comme notre signature gonflée, il est plus que probable que ces touches et ces doigts vont se faufiler dans un territoire quelque part entre des adulations francophones et un « À quoi diable pensiez-vous ?" rôti parce que nous vous aimons.

Tout cette * agite la main *, nous avons donc pensé commencer par un compliment honnête à Dieu : il existe des moyens plus stupides pour se rendre en Alaska.

Pas beaucoup, et c'est subjectif comme tout - si vous pardonnez notre français - * jurons que nous ne sommes plus en mesure de dire *, mais à moins que vous ne comptiez le paddleboard et le pogo stick, se rendre en Alaska sur un bateau de 20 pieds que vous avez acheté sans le voir un hémisphère plus loin se trouve au moins parmi les cinq premiers sur la liste qui traitent du problème des courses de bateaux sans moteur vers n'importe où, sans parler de l'Alaska.

Hier, l'acheteur par correspondance via LeBonCoin qu'est l'équipe Loustic SuperSonic a franchi la ligne à 10h04 heure locale, complétant un voyage improbable qui a commencé par construire une équipe, puis trouver un bateau, puis s'assurer qu'aucune de ces choses n'allaient se délitter à des milliers de kilomètres de vos côtes natales de Bretagne.

Rembobinez à l'histoire d'origine: Boris naviguait avec sa famille, a commencé à faire des courses voile-aviron par étapes de longue distance et a en quelque sorte trouvé Nathalie en chemin, qui a pu faire correspondre son énergie maniaque / tabernac avec son propre enthousiasme, ses compétences et sa crème solaire bleue dingue (sérieusement, nous/je n'ai jamais su que la crème solaire pouvait être bleue auparavant, mais depuis la ligne de départ, nous ne l'avons jamais vue autrement qu'avec un frottis de bleu France-meet-NFL sur la bande sous les yeux, d'une oreille à l'autre de son visage).
Vous avez besoin d'un bateau, et aussi besoin d'un courtier pour faire chauffer la section marine de LeBonCoin (Craigslist) et parcourir les listes de Portland à Victoria quotidiennement pour trouver le bateau pour emmener ces Frenchies à AK. Le bateau a été retrouvé en janvier, modernisé par des volontaires américains tout au long du printemps, puis a failli couler lors de la première étape alors que le pont tentait de se séparer de la coque, en haute mer, tandis que le bateau se remplissait d'eau.

Boris aperçoit l'eau dans le bateau, saute dedans et craint le pire : la quille se détache de la coque. Après une vague ou deux, deux choses sont devenues claires : " Pas de problème de quille", la quille ne tombait pas comme il le craignait, mais il y avait une ouverture de 10 cm de large et de 100 cm de long. Un sourire aqueux, 4" de haut et 3' de long, crachant de l'eau dans un bateau qui faisait exactement 20' de long.
Pas beaucoup de bateau pour autant d'eau. « Tout flottait. Tout, tout..." C'est dommage il y a eu des dégâts. Moins de 10 miles dans la course et il semblait que "Fin" arrivait plus tôt que prévu.

Ils ont tourné sous le vent, se sont démenés comme des diables, ont trouvé un quai, ont fait de l'autostop pour aller à la ville, ont trouvé les pièces, ont réparé les dégâts, ont convaincu le propriétaire du coursier qu'ils n'allaient pas lui coûter sa réputation et sa retraite, car assurance + propriété étrangère = sommaire solutions de contournement tierces. Leur bateau appartenait en fait à quelqu'un d'autre - par souci d'anonymat, nous l'appellerons "Daniel Joram" - et il n'était pas ravi de la façon dont les choses évoluaient. Après quelques nuits de réparation et de courage aux côtés de l'équipe Goldfinch à Sequim Bay, ils ont continué. Bien sûr qu'ils l'ont fait; à part un verbe de même racine que l'équivalent anglais, il n'y a pas de mot en français pour "quit". Et ils l'ont fait, ils n'ont pas "quitté", pendant 700 milles.

Comment? Pourquoi?
Parce que le rouge, le blanc et le bleu français ne se délavent pas non plus, et que c'est ça courir pour l'amour maternel de l'Alaska (R2-mother-loving-AK).

En un peu moins de 10 jours depuis le départ à Victoria, l'équipe Loustic SuperSonic a franchi la ligne d'arrivée dans une gloire bleue ombragée. (Sérieusement, vérifiez n'importe quelle photo d'elle. Chaque fois que nous pensions qu'elle faisait partie d'une marche de solidarité ukrainienne tacite. La crème solaire la plus étrange que nous ayons jamais vue. Chaque. Unique. Temps. Tabernac, mec… taber-fricken-nac.)
En plus du « Pourquoi ? » de cette couleur de crème solaire et en se demandant secrètement où trouver la bibliothèque la plus proche (ndlr : pour y quérir un dictionnaire), la conversation à la ligne d'arrivée était sincère mais tendue en raison de la barrière de la langue.

"J'ai rêvé de cette course pendant des mois et des mois... et ce n'était rien comme je le pensais." Nous avons compris qu'ils étaient satisfaits de leur temps, qu'ils avaient terminé plus vite qu'ils ne l'avaient prévu, potentiellement jusqu'à une semaine. C'est à ce moment-là que cela s'est avéré aussi proche de la compétition (ou dans leur langage « competitíve ») qu'ils étaient prêts à l'être : « À quel point… ? » À l'époque, l'équipe Goldfinch se trouvait à environ 100 milles au sud. « Aw… merde !

L'équipe Goldfinch, le festival du sourire de la voile universitaire a commencé en tant que voisins à quai de l'équipe Loustic au lendemain de la première étape, il y a deux lundis. Goldfinch naviguait également sur un bateau de 20 pieds qui avait également été acheté pour eux sans être vu par des volontaires bienveillants. À quai dans la baie de Sequim, les différences contenues à l'intérieur de leurs coques de même longueur n'auraient pas pu être plus frappantes. Le Ranger 20 jaune de Team Goldfinch ressemblait à un jouet de piscine pour enfants à côté du coureur de classe Santana 20…
Contrairement à leurs concurrents, Team Goldfinch n'essayait pas de faire en sorte que leur ligne de flottaison soit à la hauteur de son nom au sens littéral; il n'y avait pas d'eau qui coulait à travers. L'équipe Goldfinch a prêté des outils aux Loustics et de la compagnie, puis c'était la course pour le reste du parcours. L'équipe Loustic et Goldfinch ont croisé le fer le long de la côte jusqu'à ce qu'ils fassent des choix différents autour de l'île d'Aristazabal, le choix de l'équipe Loustic de se diriger vers le détroit d'Hécate semblait faire toute la différence alors qu'ils approchaient leurs rivaux à coque jaune. Bien qu'ils soient trop gentils pour le dire eux-mêmes, leur victoire exige une célébration culturellement appropriée :

"Ta mère était un hamster, et ton père sentait les baies de sureau."

Quelle est la prochaine étape ? L'équipe Loustic SuperSonic n'a pas osé penser aussi loin.
"Peut-être que nous irons pêcher des saumons?"
Choix solide.

Bienvenue à Ketchikan, Team Loustic SuperSonic.
Votre victoire donne de l'espoir à tous ceux d'entre nous qui aspirent à participer à R2AK sur un bateau vendu sur LeBonCoin, acheté sans le voir et que nous avons ensuite réparé jusqu'en Alaska. Ok, "nous tous" est exagéré. Votre victoire nous donne de l'espoir à tous les deux.

Bienvenue à l'arrivée de R2AK.

Fiche d'information 24 heures :
24 14 365 – Miles totaux parcourus par tous les bateaux de course confondus
100 - Gallons d'eau de mer qui, selon les estimations de l'équipe Loustic SuperSonic, ont pénétré dans le bateau lors de la première étape
2 - Jetons de café gratuits donnés à chaque finisseur R2AK par le propriétaire du New York Cafe à Ketchikan
10 – Les équipes restant sur le saumâtre
2 sur 9 – Les multicoques ont franchi la ligne d'arrivée jusqu'à présent
1 – L’équipe 2022 réserve déjà un nouveau nom pour 2023

Lynnette Oostmeyer, field reporter
Lynnette is a freelance visual journalist based in northwestern Oregon, who focuses on documentary photography and short documentary filmmaking.
@lynnetteoostmeyer

<< Previous || Next >>